UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS -

UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS - UBI WORKS -

Sign up for news and updates

Exiger un revenu de base universel pour la reprise économique

Signez la pétition pour le RBU pour la reprise économique
English
EN

Exiger un revenu de base universel pour la reprise économique

Cette crise a mis en évidence la fragilité denotre économie.

À l’heure où nous atteignons des niveaux de chômage dignes d’une grande dépression, des millions de Canadiens risquent de ne plus pouvoir reprendre leurs emplois au sortir du confinement. De nombreux travailleurs canadiens ne verront plus leurs revenus revenir à ce qu’ils étaient avant la récession, et la Prestation canadienne d’urgence ne pourra plus continuer à soutenir la relance de notre pays.

Plus de 40% des licenciements ayant eu lieu récemment risquent d’entraîner des suppressions d’emplois définitive et il faudra peut-être plus d’une décennie pour s’en remettre. Qui plus est, 8 Canadiens sur 10 ont accès à l’équivalent de 3 mois d’épargne ou moins. Comme les dépenses de consommation représentent le moteur de près des deux tiers de notre économie, plusieurs entreprises continueront à en souffrir pendant des années.

Les Canadiens en ont assez de ces solutions temporaires à court terme. Il nous faut une solution durable et viable pour la prospérité de notre économie.

Continuer la lecture

Nous exhortons le gouvernement canadien à accorder une nouvelle garantie de revenu de 2 000 $ par mois à tous les Canadiens, dont le montant serait progressivement réduit à mesure que le revenu augmente, et ce, jusqu’à un minimum de 500 $ par mois à titre d’allocation universelle pour tous les Canadiens. Dans une conjoncture où l’automatisation logicielle et matérielle continue de faire pression sur les salaires, un RBU pour la reprise économique donnera à tous les Canadiens un supplément indispensable en matière de revenus, tout en soutenant les entreprises à travers le pays.

La situation est plus que préoccupante ; si certaines entreprises ont eu à licencier leurs employés, d’autres sont allées jusqu’à fermer définitivement leurs portes. Les entreprises qui ont, tant bien que mal, survécu se retrouvent contraintes de se tourner vers l’automatisation de certaines de leurs opérations pour combler leur manque à gagner.

Les reprises économiques ayant eu lieu par le passé ont donné lieu à des mesures sources d’une profonde polarisation au Canada. Aujourd’hui, nous travaillons plus dur et plus longtemps que les générations précédentes, mais nos conditions ne cessent de régresser. Cette fois, l’automatisation est en passe de remplacer 4 tâches sur 10 que les Canadiens effectuent au travail. La technologie permet de créer de la richesse avec moins de main-d’œuvre, une richesse qui devrait se traduire pardes salaires plus élevés pour les travailleurs canadiens. Malheureusement, cela n’a pas été le cas et au cours des 40 dernières années, la croissance économique a surtout profité aux travailleurs les mieux rémunérés, tandis que la classe moyenne se voit de plus en plus contrainte d’accepter des emplois fortement dégradés et faiblement rémunérés.

Mais cette fois-ci, nous pouvons faire mieux.

Le RBU pour la reprise économique reconnaît les rapports changeants entre la main-d’œuvre, l’économie et la technologie en mettant de l’argent directement dans les poches des Canadiens en permettant à tout le monde de se répartir les richesses produites grâce à la technologie.

Le RBU n’est pas de l’aide sociale. Ce n’est pas une aumône ou une forme de charité. C’est un moyen pour tous les Canadiens de réclamer leur part du gâteau dans ce nouveau contexte économique. Le RBU est la façon dont nous défendons les droits de la classe moyenne à un avenir plus prospère et plus équitable pour tous. C’est pourquoi le RBU pour la reprise économique devrait être le même montant versé à tous les Canadiens en âge de travailler et prendre leur retraite.

Le RBU pour la reprise économique sera la pierre angulaire d’un avenir plein de richesses et d’opportunités pour tous. Il fera en sorte qu’au sortir de cette crise, tous les Canadiens puissent faire leur part dans la reprise économique nationale.

Nous exhortons le gouvernement du Canada, ainsi que tous les partis d’opposition, à appuyer une reprise économique post-pandémie plus équitable et plus rapide en adoptant ce projet de revenu de base universel pour la reprise économique, lequel permettra aux Canadiens de hausser leur niveau de vie, d’entamer de meilleures carrières et de fonder de meilleures entreprises.

En savoir plus sur le RBU pour la reprise économique

Le revenu de base universel pour la reprise économique bénéficie à tous les Canadiens

Quand est-ce la dernière fois que vous avez reçu une augmentation de salaire ?

Le RBU pour la reprise économique est une allocation mensuelle de 500 $ versée à chaque adulte, appelé aussi allocation universelle. Ce montant peut atteindre 2000 $ par mois pour permettre à tous les Canadiens de toucher plus de 24 000 $ par année. Pour les ménages, deux adultes reçoivent un montant combiné de 1000 $, qui peut atteindre 3 121 $ pour permettre à chaque de toucher plus de 37 456 $ par année.

Si êtes parmi les 8 millions de Canadiens prestataires de la PCU, le RBU pour le reprise économique vous fera gagner le temps nécessaires pour trouver un débouché dans un contexte économique post-pandémie. On prévoit qu’il faudra 10 ans avant de se relever dela crise liée à la pandémie. Si vous faites partie des 4 travailleurs sur 10 mis à pied qui ne seront PAS réembauchés, l'adoption de cette mesure est pressante.

6 moyens de financer le RBU pour la reprise économique

Le financement du revenu de base n’a pas besoin d’être compliqué, si on choisit la bonne façon de le financer.

UBI Works a identifié 6 options différentes qui permettraient de financer une allocation universelle de 500 $ par mois et un revenu garanti de 2 000 $ par mois pour tous les Canadiens, y compris les aînés. Nous appelons cela « Revenu de base universel pour la reprise économique » et, comme son nom l'indique, il peut constituer une réelle solution pour une reprise économique plus équitable et plus rapide au Canada.

Le RBU pour la reprise économique est financièrement viable

  • Avec un coût total de 206 milliards de dollars par année, cela représente moins de 9 % du PIB.
  • Cela ne représente qu’un quart des dépenses totales du gouvernement.
  • Il existe des options de réforme fiscale qui pourraient générer 550 milliards de dollars, soit 3 à 5 fois le coût total de ce programme. La plupart de ces options n’impliquent pas une augmentation de l’impôt sur le revenu des particuliers.

Ce programme fait économiser de l’argent aux contribuables

  • Le programme national de revenude base destiné aux personnes avec enfants, l’Allocation canadienne pour enfants, contribue à la croissance de l’économie et crée des recettes fiscales qui en réduisent davantage les coûts.
  • Voilà pourquoi le financement du programme n’implique pas nécessairement une augmentation de taxes.

Le RBU pour la reprise économique est un investissement qui est en partie autofinancé

  • Le programme national de revenu de base destiné aux personnes avec enfants, l’Allocation canadienne pour enfants, contribue à la croissance de l’économie et crée des recettes fiscales qui en réduisent davantage les coûts.
  • Voilà pourquoi le financement du programme n’implique pas nécessairement une augmentation de taxes.

6 moyens de financer le RBU pour la reprise économique

  • Le RBU pour la reprise économique pourrait être financé au moyen de diverses réformes fiscales visant à améliorer le fonctionnement de notre économie dans l’intérêt de tous les Canadiens.
  • Les combinaisons de réformes fiscales les plus appropriées pour financer un programme de revenu de base relèvent du domaine de la politique électorale.
  • ●    4 des 6 moyens de financement n’impliquent pas d’augmentation de l’impôt sur le revenu des particuliers.
Continuer la lecture

Les camionneurs

Un chauffeur de camion touchant un salaire moyen de 40000 $ par année bénéficierait d’une augmentation de 15% pour atteindre 46000 $. Cette augmentation lui donnerait plus de chance de trouver d’autres débouchés, étant donné que de nombreux aspect de ce métier seront bientôt automatisés.

Les mères célibataires travaillant à temps partiel dans le commerce de détail

Une femme travaillant dans le commerce de détail à temps partiel avec des enfants à charge bénéficierait d’une augmentation de 70% qui ferait passer son salaire de 20000 $ à 34000 $ par année.

Entrepreneurs et innovateurs

Un entrepreneur et chauffeur Uber à temps partiel qui gagne 28000 $ tout en développant son entreprise bénéficierait d’une augmentation effective de 35% qui ferait passer son salaire à 38000 $ par année. Les entrepreneurs pourraient choisir de vivre avec 2 000$ par mois sans bénéficier d’un revenu du marché pendant qu’ils mettent sur pied leur entreprise. C’est la raison pour laquelle Sam Altman de Y Combinator définit le RBU comme étant un « financement de démarrage pour les gens ».

Sortir la population de l’aide sociale

Tous les Canadiens peuvent quitter les programmes d’aide sociale et réintégrer le marché du travail grâce à un revenu de base garanti de 2 000 $ qui permettrait à tout salarié de suivre une formation professionnelle en vue de décrocher un emploi dans les domaines les plus demandés par le marché du travail actuellement et à l’avenir.

Gestionnaire intermédiaire d’une grande entreprise

Un gestionnaire qui gagne 60 000 $ par année bénéficierait d’une augmentation de 10 %, soit 6 000 $, qui ferait passer son salaire à 66 000 $ par année.

Étudiants

Les étudiants ne touchant pas de revenu pourraient se concentrer sur leurs études en bénéficiant de la garantie de revenu complète de 24 000 $, améliorant ainsi les taux de réussite et de diplomation.

Aînés

La plupart des aînés bénéficieraient de meilleures conditions puisque le revenu annuel minimal de 24000 $ pour les particuliers et de 37 000 $ pour les ménages est supérieur à ce qui est prévu par la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti. Il s'agit également d'un revenu accessible pour les personnes désirant continuer à travailler ou apporter d'autres contributions à la société canadienne.

Comprendre l’intérêt du RBU pour la reprise économique

Le système économique est défaillant ; de moins en moins d’emplois permettent de vivre décemment, et les nouvelles technologies, moins chères que la main d’œuvre, prennent de plus en plus de place dans le marché du travail. Par conséquent, la prospérité des ménages est devenue plus que jamais une préoccupation. Le nombre de travailleurs à revenu moyen est en baisse, tandis qu’une part croissante de Canadiens se voient contraints de se tourner vers des emplois à faible revenu. La croissance de l’économie et de la productivité ne constitue plus un facteur d’amélioration des revenus et de la qualité de vie comme auparavant.

Il est possible de relancer l’économie en déduisant une partie des richesses créées par l’introduction des nouvelles technologies dans l’industrie et le marché du travail pour la redistribuer sous forme d’augmentations de salaire. Ces augmentations seront la clé d’une reprise économique post-pandémie plus équitable et plus rapide. Si nous ne le faisons pas maintenant, la reprise laissera des séquelles plus graves encore, tout comme les reprises précédentes.

L’allocation de 500 $ et le revenu minimal de 2 000 $ constituant le RBU pour la reprise économique permettront d’assurer une reprise économique post-pandémie plus équitable et plus rapide. Avec notre proposition, tous les Canadiens ont droit à une allocation universelle de 500 $ par mois, majorée pour ceux qui en ont le plus besoin.

Les individus ont ainsi la garantie de recevoir un revenu de 24 000 $ par année, les travailleurs recevant 50 cents de moins pour chaque dollar gagné en dessous de 36 000 $, jusqu’à un minimum de 6 000 $ par année, ce qui mettrait fin à la pauvreté des travailleurs. Les ménages remplissant une déclaration d’impôt conjointe bénéficient d’un revenu garanti de 37 452 $ par année moins 50 cents pour chaque dollar gagné par le ménage en dessous de 50 900 $, une mesure permettant d’appuyer les familles.

L’allocation canadienne pour enfants est la preuve que le RBU pour la reprise économique fonctionnera

Le RBU va permettre une reprise économique plus équitable et plus rapide. Il stimulera la croissance économique et la création d’emplois en renforçant le pouvoir d’achat des ménages et en suscitant des investissements créateurs d’emplois dans les entreprises locales. Étant donné que les deux tiers de l’économie dépendent des dépenses de consommation, comment pouvons-nous nous permettre de ne pas agir en ce sens ? La preuve est visible au sein même de nos propres foyers.

L’allocation canadienne pour enfants est un revenu de base à l’échelle nationale pour les personnes ayant des enfants, dont bénéficient 67 % des familles canadiennes.

Le revenu de base universel pour la reprise économique est 6 fois plus important que l’ACE en termes de coût net —imaginez l’impact énorme qu’il pourrait avoir.

UBI Works est une organisme canadien à but non lucratif ayant pour objectif de faire du revenu de base universel une réalité permanente pour tous les Canadiens.

Le 16 mars 2020, UBI Works a lancé une pétition réclamant un revenu de base universel d’urgence afin de faire face à la crise de la COVID-19. La pétition a recueilli plus de 30 000 signatures dans les 338 circonscriptions fédérales, chaque signataire ayant envoyé un courriel à son député afin de demander un revenu de base universel .

Le gouvernement du Canada a répondu en annonçant la prestation canadienne d'urgence (PCU), un revenu de base à court terme pour les Canadiens ayant perdu leur revenu en raison de la COVID-19, en plus d'un crédit de TPS ponctuel de 400 $ par personne (600 $ par couple) pour les Canadiens à revenu faible ou modeste, ainsi qu'une augmentation de 300 $ du revenu de base de l'allocation canadienne pour enfants.

Cette pandémie nous a montré que les Canadiens ont besoin de la sécurité d'un revenu de base universel.

Nous savons que ces mesures, bien qu'elles permettent de venir en aide à de nombreux Canadiens, en excluent encore beaucoup d'autres. Depuis le début, la PCU a laissé de côté plus de 850 000 Canadiens, soit un tiers des personnes sans emploi, qui n'étaient pas admissibles à une aide financière de l'AE ou de la PCU. Le gouvernement a par la suite élargi les critères d'admissibilité après des semaines de pressions constantes de la part des Canadiens en vue de l'adoption d’un revenu de base universel. Cette pandémie nous a montré que les Canadiens n’ont pas les reins assez solides en temps de crise. Beaucoup d'entre nous qui ont perdu leur travail en raison de cette crise risquons de ne pas être réembauchés ou d’être contraints d'accepter des emplois moins bien rémunérés. On estime que 15% des 15 millions des travailleurs Canadiens, soit plus de 2 millions de Canadiens au total, se retrouveront bientôt sans emploi.

Les études montrent que 42% de la main-d'œuvre canadienne risque d’être touchée par des pertes d’emplois à cause de l'automatisation au cours des 10 à 20 prochaines années. Si un revenu de base universel était déjà en place, aucun Canadien n’aurait été laissé pour compte pendant cette crise. Des millions de Canadiens n'auraient pas dû attendre des semaines, voire des mois, avant d'obtenir l'assistance dont ils avaient besoin.

En 2018, UBI Works a amené un groupe de plus de 120 PDG canadiens, dont le chiffre d’affaires annuel atteint plus de 2,3 milliards de dollars, à signer une déclaration favorable à un revenu de base

Economic Contribution of the Canada Child Benefit

UBI Works commissioned a study on the Canada Child Benefit, a basic income for families, showing that basic income is growing the economy, creating jobs, and lifting Canadians out of poverty.

Read more

UBI Works at the Ontario Liberal Party Convention 2020

On March 7, 2020 UBI Works founder, Floyd Marinescu spoke to more than 2,000 politicos, including former Premiers of Ontario, MPs, and MPPs about automation and the urgency for UBI

Watch Video

COVID-19 Emergency Unconditional Basic Income Petition

On March 16, 2020, UBI Works launched a petition for an Emergency UBI, garnering over 30,000 signatures and emails to all 338 MPs.

See the Petition

Support Us

Our Mission

To shift the conversation about basic income to recognize it as an economic need and economic opportunity, with the goal of seeing UBI implemented in Canada.

Our Why

We want a Canada where everyone can pursue their potential and not be held back by basic material constraints or unsafe environments.

Sign up to receive the latest news and updates on UBI!

Sign up to become a Backer & Believer of Universal Basic Income! Receive news and updates about UBI Works straight to your inbox.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.